Hauptinhalte

Rénovation énergétique des bâtiments existants

Les normes énergétiques pour les bâtiments existants

Pour l'efficacité énergétique des bâtiments existants appartenant au Land des normes unifiées ont été établies à l'échelle nationale, avec pour principe, de se conformer dans la rénovation de bâtiments à l'objectif de base, c’est-à-dire la réglementation d'économie d'énergie actuellement en vigueur (EnEV) sans atténuation. Les nouveaux baux signés pour les bâtiments destinés à l'administration de l'Etat, visent aussi l'efficacité énergétique et s’orientent vers les nouvelles normes de construction en matière d’énergie.

 

Le programme d'efficacité énergétique et de réduction de CO2

Pour la rénovation énergétique des bâtiments existants, le «programme de réduction des émissions de CO2 et d'efficacité énergétique» a été introduit (programme COME). Le programme a été lancé en 2012 et fonctionne avec un volume total de 160 millions d’€ d’ici 2017. Avec ce programme, les propriétés du Land seront énergétiquement rénovées, des mesures encadrant la passation des marchés seront effectuées et la mise en place d’une surveillance de l'énergie pour les propriétés d'utilisation intensive sera assurée. Actuellement, il y a plus de 60 projets de construction en planification ou en construction.

Le but étant d’établir une économie d'environ 200.000 tonnes de CO2 basée sur une période d'observation de 30 ans.

Dans le cadre du programme-COME, il est également prévu de remplacer les chaudières à combustible fossile. Les installations à combustion seront modifiées, autant que possible techniquement et économiquement, sur des sources d'énergie renouvelables telles que les granulés de bois ou des copeaux de bois. La cogénération de la production de chaleur ou de systèmes solaires thermiques sont installés dans certains bâtiments, de sorte que la puissance du générateur de chaleur peut être réduit en moyenne de 25 pour cent. Autour de 39 pour cent de l'énergie de chauffage doit être convertie à des sources d'énergie renouvelables. C’est une réduction des émissions de CO2 d'environ 659 de tonnes par an qui est projetée.